10 mars 2010

Les dessous de Pôle emploi

Après cette mise a jour de mon histoire, je viens vous conter une autre histoire, celle des dessous du Pôle emploi. C'est un témoignage d'un employé qui raconte les dérives, les incohérences des conseilles, des radiations successives pour rien souvent, bref, vous saurez tout tout tout sur Pôle emploi et ses "gentils conseillers"

confessions_thumb_250x349_18752
Il sort aujourd'hui même, à mettre dans les poches des conseillers (on vous a eu, chômeurs déportés dans diverses EMT pour rien, chômeurs dénoncés, chômeurs spoliés, chômeurs radiés, mais chômeurs enfin écoutés!!!!!!)
extraits du site du figaro

Gaël Guiselin parle ainsi page 48 d'une directrice d'un site parisien surnommée "la caporale", célèbre "pour ses tailleurs ringards, sa poignée de main crispée et son taux de radiation". Pour elle, aucune excuse n'est valable et tout est bon pour radier un chômeur. "Ni la gastro du petit dernier, ni l'enterrement du grand-père, ni la jambe dans le plâtre", écrit Gaël Guiselin. Une page plus loin, le conseiller raconte l'histoire de cette mère de famille venue le voir parce que son fils avait été radié faute de s'être présenté à un entretien. Il avait pourtant la meilleure des excuses : il venait de décrocher un CDD de 4 mois et, cerise sur le gâteau, avait appelé le 3949 pour indiquer qu'il ne pourrait pas se rendre à la convocation. Il avait même envoyé un double de son contrat de travail qui a été enregistré. Plutôt que d'être transféré dans une autre catégorie pour éviter de repasser par la case inscription le jour venu, il a été radié. Simplement. "C'était trop tentant. Pourquoi louper une occasion de se faire bien voir?", condamne Gaël Guiselin à l'adresse de sa collègue qui a reconnu avoir radié le jeune homme. Mais l'histoire, qui serait risible si elle ne concernait pas de vraies personnes, ne s'arrête pas là. La maman, elle-aussi, a été radiée parce qu'elle ne s'est pas rendue à une convocation alors qu'elle était souffrante et qu'elle avait envoyé un justificatif d'arrêt maladie qui avait bien été enregistré. "Je n'ai pas osé lui demander si un autre membre de sa famille était inscrit dans notre agence", ironise alors le conseiller.

Autre exemple, page 68, que je connaissais pas. Il s'agit d'un dispositif, "l'évaluation en milieu de travail" (EMT), qui permet à un employeur de tester pendant dix jours un demandeur d'emploi avant de l'embaucher. "Aucun coût pour l'entreprise, elle ne verse pas de rémunération au chômeur qui continue de percevoir ses prestations, explique l'auteur. Mieux, l'entreprise est rémunérée : environ 2 € par heure pendant la durée de l'EMT". Soit 160 euros pour 80 heures de travail. A l'issue de cette pré-période d'essai, "le supposé embaucheur peut évidemment en rester là. Le candidat, lui, aura travaillé pour le même prix que son chômage, dans les mêmes conditions matérielles que ses très provisoires collègues, et souvent engagé des frais de garde d'enfants, de transports ou de restauration." L'entreprise, elle, peut recommencer, "récidiver et proposer de nouveau à un chômeur de travailler plus, pour ne rien gagner."

Autre histoire, page 83. Celle d'un demandeur d'emploi qui appelle le 3949 pour effectuer une formation. Le conseiller lui suggère de passer par son agence. Et le chômeur, de lui répondre : "C'est ce que j'ai fait, mais ils m'ont renvoyé sur le 3949." Véridique ! Après examen de son dossier, Gaël Guiselin s'aperçoit alors que ce chômeur dépend non seulement de son agence mais qu'il appelle... depuis le hall. "Pour qu'il obtienne ses renseignements, il aura fallu qu'il fasse la queue à l'accueil, qu'il téléphone depuis un poste qui jouxte le guichet, que le serveur vocal le renvoie sur un agent situé à 5 mètres de lui, que je vienne à sa rencontre et que je le conduise à une personne compétente. Tout ça pour obtenir un formulaire", se désole le conseiller. Une incohérence du système, parmi tant d'autres...

Dernier exemple, page 108. Gaël Guiselin explique ce qu'est un "portefeuille dormant" de chômeurs qui n'ont aucun intérêt à rechercher activement un emploi (femmes enceintes, seniors "aux portes du dispositif de dispense de recherche d'emploi"...) et que les conseillers gardent "au chaud en hibernation" plutôt que de les radier. Il arrive même que des "entretiens fictifs" soient montés pour leur permettre de justifier de leur recherche d'emploi et ainsi conserver leurs allocations.

Edifiant non??? Alors à tous ceux qui critiquent les chômeurs et ils sont nombreux, ainsi que les hommes de main de notre "cher" petit président, lisez ce livre vous verrez comment ça se passe.....

Posté par Princesse rose à 11:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Les dessous de Pôle emploi

    Le grand n'importe quoi! Bien fait! Faut assumer maintenant et avouer qu'on aide pas les gens au chômage, c'est faux! J'ai jamais trouvé de taff avec l'ANPE à l'époque mais en me démerdant toute seule!

    Posté par Emily, 11 mars 2010 à 10:50 | | Répondre
  • En tant qu'ex-chercheuse d'emploi, je connais que trop bien le monde de Pole Emploi, mais là j'hallucine, notamment concernant l'EMT !

    J'en ai fait une l'année dernière en tant que secrétaire médicale dans un hopital public, il me fesait miroiter un cdd, que j'ai heureusement obtenu grâce à l'appui des médecins supérieurs qui ont fait du forcing auprès de la Direction, qui elle ne voulait plus de moi à la fin du stage ! Forcément en CDD ils auraient du me rémunérer !

    Et là je lis qu'en tant que stagiaire non rémunérée, j'étais du personnel gratuit (j'en suis consciente) mais en + l'entreprise était payée ?!?...

    Bien contente d'être partie après la fin de mon 1er cdd (juste 3 semaines), je ne regrette rien ! Malheureusement, cette boîte fera de même avec une autre, puis une autre... PFfff...

    On vis dans un monde de m*****

    Posté par Princesse_Vuvule, 18 mars 2010 à 10:36 | | Répondre
  • vivi je ne connaissais pas non plus les dessous de cette EMT, et je pensais pas vraiment que les entreprises touchaient des sous..
    je trouve ça scandaleux...tu travailles gratos, et c'est l'entreprise qui touche des sous...
    n'importe quoi....

    tu as eu de la chance pour ton cdd, heureusement que tu as eu de l'appui, peu de monde peut espérer en avoir...!!!!
    oué monde de m*****

    Posté par miss mcgregor, 19 mars 2010 à 09:52 | | Répondre
  • Salut,
    en espérant que vous ayez trouvé un emploi,quelles sont les conditions de vie a l´Ouest quand on est pres de L´Angleterre?

    P.S.: Le rose vous va bien(beaucoup de gens sont gris et tristes)111

    si vous avez le temps et l´envie d´écrire...
    Sinon bonne chance"""
    Les stages ici sont aussi gratos...Europe pour moi un marché de dupés!!!Il n´y a pas de sots métiers mais que du sous-payé!!!Soupir!!!

    Posté par Celeste, 10 novembre 2010 à 23:19 | | Répondre
  • bonjour celeste, merci de lire le blog et de laisser un commentaire, ça fait toujours plaisr!
    je ne sais pas qu'elles sont les conditions, je suis dans l'ouest de la france, et là dans cet article je faisais la pub pour le livre qui est sorti mais je n'en suis nullement l'auteur!!j'aurai bien voulu ça m'aurait fait quelques sous a défaut d'en gagner!

    merci pour le rose c'est plus gai quand meme que le gris et tout ça...on est moins déprimé!
    j'ai l'envie d'ecrire ici mais pas trop le temps en ce moment, je déménage, j'ai des soucis persos bref je décompresse en dessinant ou en scrappant mais c'est tout je fais des cartons!!!!!!

    les stages maintenant sont rémunérés il me semble si on travaille plus de 3 mois, je ne suiis pas sûre a vérifier
    enfin dans tous les cas on se fait avoir...certes pas de sous et sot métiers mais bien sous payés!!

    a bientot
    cordialement

    Posté par miss mcgregor, 16 novembre 2010 à 14:39 | | Répondre
  • le Paul sans Emploi

    Excellentes references, une autres visites mais plus au sud :

    http://aix-en-provence-la-vraie.kazeo.com/Ressac,r423204.html

    Posté par pedro, 24 août 2011 à 11:42 | | Répondre
  • Je pourrai rajouter une aventure à ce livre. Ayant à faire signer par pole emploi une attestation pour pouvoir aller en trésorerie me faire payer une participation aux frais de déplacement à une formation, je fais la queue dans mon agence. Arrivée à mon tour, la petite dame me dit d'attendre elle ne peut pas tamponner mon document. Quand je lui demande pourquoi, elle me dit que je dois voir un conseiller.... Ce à quoi je réponds que pour tamponner un papier, il ne faut pas faire un fromage!!! On m'envoie promener en me disant que si cela ne me plait pas je n'ai qu'à présenter le concours pour être conseiller et comme ça je saurai ce qu'il faut faire. L'occasion est trop belle, je réponds que les concours où l'on recrute des ânes ne m'intéressent pas et que si elle n'est pas capable de tamponner mon papier, je vais voir le directeur de l'agence. la dame monte le ton et moi je frappe à toutes les portes. A un moment un agent , curieux, me demande ce qui se passe (mais ce n'est pas le directeur).
    Et bien contre toute attente, on m'installe dans un bureau vide, (enfin sans le conseiller), on me dit vous avez le tampon ici, des stylos, allez y faites votre papier!
    Et je l'ai fait... personne n'est resté avec moi pendant ce temps ! j'aurai pu me faire n'importe quelle attestation, personne n'a contrôlé ce que je faisais.
    J'ai donc eu mon papier, et vous en voulez d'autres comme ça ??????

    Posté par claude, 22 février 2013 à 07:17 | | Répondre
Nouveau commentaire