20 février 2008

les sorcières de Salem partie 1

Elle retourna ainsi à la grande agence pour son deuxième rendez-vous mensuel et attendit, après avoir encore vu le troll, dans un coin son conseiller. La princesse se mit à rêver, elle espérait qu’un jour toutes les créatures du royaume vivraient en paix. Un autre nain la tira de sa rêverie. Il était un peu plus grand, plus maigre, et mieux habillé. Il lui expliqua qu’il était son nouveau conseiller. Elle fut surprise de constater leur incompétence. Changer de guide sans en référer l’intéressé était vraiment digne des nains. Elle le suivit dans son bureau où elle raconta encore son parcours, son orientation, ses doutes. Il lui proposa de faire un bilan de compétences, peut-être qu’elle y verra plus clair. Elle n’eut pas le temps de réfléchir et de dire oui qu’il prit un rendez-vous dans l’agence des sorcières de Salem, les meilleurs selon lui. En effet, celles-ci en ont eu assez de se faire pourchasser et ont décidé de prouver leur habileté à aider les humains, princesses, princes et autres, dans leur démarche afin de trouver une voie. La princesse dû accepter, le nain en fut ravi et l’invita à partir en lui donnant un rendez-vous 3 mois après. Elle n’était pas pressée de le revoir.

La semaine suivante, elle se rendit chez les sorcières de Salem. Elle avait un peu peur, elle a tellement entendu des histoires à leur sujet qu’elle frémissait un peu plus à chaque pas en direction du bâtiment. Elle se retrouva au pied d’un vieux palais avec des pierres rouges. Il appartenait à ces temps anciens durant lesquels les princesses se retrouvaient prisonnières, souvent de leur prince. Elle sonna, un corbeau l’accueillit et lui ouvrit la porte. Elle hésita un instant, fixant cet animal synonyme de désastre, puis entra. Elle découvrit un vieil escalier en bois qu’elle monta pour se rendre au premier étage. Elle entra dans une pièce éclairée par des bougies. Elle se présenta à l’accueil et découvrit sous son chapeau pointu, une sorcière souriante. Elle en fut surprise et rassurée. Elle attendit quelques minutes au fond de la pièce. Toutes les sorcières étaient habillées en noir, sans doute perduraient –elle les traditions de leurs aînées. Une sorcière blonde l’accueillit et l’invita à la suivre dans son bureau. Le couloir était sombre et seulement quelques torches au mur laissaient assez de lumière pour marcher. Elles passèrent devant un escalier en fer qui amenait à un ancien donjon. Arrivées au bureau, la princesse constata qu’il ressemblait vraiment à un bureau qu’à une salle de potions.

« _ Ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous jeter un sort, cette époque est révolue » dit son accompagnatrice, puis continua, «  Il existe cependant, d’autres sorcières dans l’ombre, qui elles sont restées dans la forêt. Elles essayent toujours de piéger les humains. Elles n’ont jamais voulu suivre notre cause »

« _ Et le chapeau ? » Demanda timidement la princesse.

« _ C’est pour perdurer la tradition, et puis c’est notre signe distinctif »

« _Bien sûr »

« _ Bon, alors nous allons commencer par faire des séries de tests pour essayer de dégager des traits de votre personnalité. Ensuite, par rapport aux résultats, nous essayerons de nous diriger sur différentes pistes professionnelles. Et enfin, nous nous renseignerons sur celles que vous aurez choisies de suivre pour au final, peut être, trouver votre voie. D’accord ? »

« _ Euh …oui »

La princesse expliqua encore une fois son parcours, ses attentes. Elle se croyait être un perroquet à force de tout répéter. Les leçons de répétitions lui servaient bien pour une fois et elle remercia son professeur. Ah, ce cher professeur Lewis, un monsieur tres gentil mais assez obsédé par une certaine Alice. Il faisait ce métier pour subvenir à ses besoins et c'est grâce à lui si elle pouvait bien parler devant des personnes. Puis, la sorcière lui donna des feuilles à remplir pour la prochaine entrevue. Ces tests étaient destinés à mieux cerner la personnalité de la personne.

Elle rentra chez elle, se demandant si c’était une si bonne idée de faire appel à ce genre de sorcière. La seule chose qui la poussa à continuer fut le fait de ne pas retourner pendant 3 mois à cette fourmilière de nains. Elle se résolut de suivre au pied de la lettre ce programme et remplit ainsi ses fiches. Elle devait marquer ses envies, pourquoi vouloir être une maison, une fée, ses goûts personnels pour le dessin et l’écriture.. Elle ne comprenait pas tout le cheminement mais elle se dit que la sorcière savait ce qu’elle faisait.

Posté par Princesse rose à 15:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur les sorcières de Salem partie 1

    Je suis curieuse de savoir ce qu'a revele le test.....

    Posté par Sensationnature, 01 août 2008 à 01:01 | | Répondre
Nouveau commentaire